APPLE RENONCE A SON CHARGEUR SANS FIL ANNONCE EN 2017

0
409
Apple CEO Tim Cook observes a moment of silence to honor the victims of the Orlando shootings before giving the keynote presentation at Apple's annual Worldwide Developers Conference at the Bill Graham Civic Auditorium in San Francisco, California, on Monday June 13, 2016. / AFP PHOTO / GABRIELLE LURIE

Fait rare, Apple a officiellement renoncé vendredi à lancer un produit, en l’occurrence un chargeur sans fil baptisé AirPower promis depuis 2017, évoquant l’impossibilité de mettre au point un appareil digne de la firme à la pomme.

Dévoilé en septembre 2017 en même temps que l’iPhone «X» qui marquait les dix ans du téléphone intelligent vedette, l’AirPower devait ressembler à une sorte de petit tapis sur lequel on pouvait recharger simultanément iPhone, AppleWatch (montre connectée) ou AirPods (écouteurs sans fil) rien qu’en les posant dessus.

Mais «après beaucoup de travail, nous sommes arrivés à la conclusion qu’AirPower n’atteindrait pas nos niveaux de qualité élevés et nous avons annulé le projet», a indiqué dans un mail à l’AFP Dan Riccio, un des responsables du dossier.

«Nous présentons nos excuses aux clients qui attendaient ce lancement. Nous pensons toujours que le futur est sans fil et sommes déterminés à continuer dans (cette) voie», a ajouté M. Riccio.

S’il est très rare qu’Apple renonce carrément à un produit qu’il avait promis, plusieurs appareils ont déjà connu des retards par le passé, comme ses AirPods ou son enceinte connectée HomePod.

Il existe déjà sur le marché de nombreux modèles de chargeurs sans fil. Apple vend d’ailleurs directement sur son site des chargeurs sans fil d’autres marques.

Le groupe de Cupertino a commencé à opérer une transition nette vers les services et a annoncé cette semaine une plateforme de vidéo en streaming et un abonnement presse, entre autres.

La firme américaine a en effet besoin de devenir moins dépendant de son iPhone, qui s’écoule encore à des dizaines de millions d’exemplaires chaque trimestre, mais dont les ventes ont baissé fin 2018, en raison notamment du marché saturé du téléphone intelligent. (AFP)